[ exact phrase in "" • ~10 sec • results by date ]

[ Google-powered • results by relevance ]


LOCATION/TYPE

News Home
Archive
RSS

Subscribe to RSS feed

Add NWW headlines to your site (click here)

Sign up for daily updates

Keep Wind Watch online and independent!

Donate $10

Donate $5

Selected Documents

All Documents

Research Links

Alerts

Press Releases

FAQs

Publications & Products

Photos & Graphics

Videos

Allied Groups

Vents contraires pour l’éolien  

Credit:  09/06/2014 lanouvellerepublique.fr ~~

[Twenty years after the first erection of wind turbines, France remains divided. Interests of the environment, economy, and countryside collide.]

La puissance éolienne en France, au 1er mars 2014

Stop ou encore ? A bientôt 20 ans, l’éolien est une « filière mature ». On connaît ses alignements de mâts blancs, ses forces et ses faiblesses.

Ambitieux, le ministère de l’Écologie compte sur elle pour atteindre son objectif de 23 % d’énergie renouvelable en 2020, en multipliant par trois la puissance du parc actuel, de 7.971 MW à 25.000 MW. Butées, les associations anti-éolien s’opposent à coup de recours administratifs.

Prudentes, la Cour des comptes et la Commission de régulation de l’énergie pointent le coût élevé pour la collectivité du tarif de rachat garanti au-dessus du marché de manière indifférenciée. La contribution au service public de l’électricité (CSPE) est facturée aux consommateurs à hauteur de 16,50 euros le MWh.

Un permis sur trois refusé

Après une année noire en 2012, les industriels de l’éolien attendent, gourmands, la reprise. Le choc de simplification administratif de 2013, qui a vu la suppression de la règle des cinq mâts, l’assouplissement des zones de développement de l’éolien (ZDE) et les dérogations à la loi littorale pour l’outre-mer, a redonné confiance aux investisseurs. Le test d’un permis unique, qui regroupe permis de construire, autorisation ICPE (protection de l’environnement) et de défrichement et dérogation sur les espèces protégées devrait faciliter encore les choses.

Reste les conflits d’usages, les horizons paysagers et autres outardes canepetières, du nom de cet oiseau des plaines hautement protégé en Poitou-Charentes, devenu le pire cauchemar des porteurs de projets éoliens. Selon le ministère de l’Écologie, un permis sur trois est refusé.

Les associations anti-éolien se chargent du reste. « En région Centre, on atteint le taux de 100 % de recours sur les dossiers éoliens », relève Richard Polin, délégué régional adjoint Centre de France énergie éolienne (FFE), association qui regroupe plus de 90 % des industriels du secteur. Même chose en Poitou-Charentes, et dans toute la France, du Nord-Pas-de-Calais au Languedoc-Roussillon.

« Les associations ont développé une véritable stratégiede la faille juridique, qui ne reflète pas l’acceptabilité sociale des projets », accuse Sonia Lioret, déléguée générale de FFE. Selon une enquête TNS-Sofres, 67 % des Français sont favorables à l’implantation d’éoliennes à au moins un kilomètre de chez eux.

Toutes les régions ne sont pas égales face aux éoliennes. Un coup d’œil à la carte des implantations révèle que la Picardie et la Champagne-Ardenne, cumulent à elles deux près d’un tiers de la puissance éolienne hexagonale, que l’Aquitaine n’abrite aucune éolienne en activité, que le nord de la région Centre concentre l’essentiel des mâts de la région… « Il y a de grandes disparités selon les capacités en vent des territoires, les sites d’implantations disponibles », explique Thomas Nougues, délégué FFE Poitou Aquitaine. « En Indre-et-Loire, entre la zone protégée autour de la Loire, les sites remarquables et les terrains militaires, cela laisse peu de sites potentiels », illustre Richard Polin.

Pour atteindre l’objectif gouvernemental, les industriels voudraient « densifier » les parcs existants et essaimer les zones « libres ». Là où la fronde anti-éolienne laisse faire, ce qui dépend des « cultures » régionales, remarques Daniel Steinbach, président de la fédération anti-éolien Vent de colère. A la veille de donner le coup de main aux opposants d’un projet de ferme éolienne dans le Ligueillois, en Indre-et-Loire.

Source:  09/06/2014 lanouvellerepublique.fr

This article is the work of the source indicated. Any opinions expressed in it are not necessarily those of National Wind Watch.

Wind Watch relies entirely
on User Funding
Donate $5 PayPal Donate

Share:


News Watch Home

Get the Facts Follow Wind Watch on Twitter

Wind Watch on Facebook

Share

CONTACT DONATE PRIVACY ABOUT SEARCH
© National Wind Watch, Inc.
Use of copyrighted material adheres to Fair Use.
"Wind Watch" is a registered trademark.
Share

Wind Watch on Facebook

Follow Wind Watch on Twitter