[ exact phrase in "" • ~10 sec • results by date ]

[ Google-powered • results by relevance ]

LOCATION/TYPE

News Home
Archive
RSS

Subscribe to RSS feed

Add NWW headlines to your site (click here)

Sign up for daily updates

Keep Wind Watch online and independent!

Donate $10

Donate $5

Selected Documents

All Documents

Research Links

Alerts

Press Releases

FAQs

Publications & Products

Photos & Graphics

Videos

Allied Groups

À Widehem, la tempête détruit les pales d’une éolienne au bord de l’autoroute A 16  

Les rafales de vent ont atteint les 130 km/h sur la Côte d'Opale dans la nuit de mercredi à jeudi. Les pales de l'une des sept éoliennes de Widehem n'ont pas résisté. L'une d'elles a atterri dans un champ, à 200 mètres de son point de départ, épargnant de peu l'autoroute voisine.

Credit:  PAR SYLVAIN DELAGE - vendredi 06.01.2012 - La Voix du Nord - lavoixdunord.fr ~~

[Wind gusts reached 130 km/h [81 mph] at Côte d’Opale overnight from Wednesday to Thursday. The blades of one of the seven wind turbines at Widehem weren’t up to it. One of them landed in a field 200 meters [650 ft] away, just missing the nearby motorway.]

Une éolienne aux pales démantibulées, comme terrassée par la tempête : tel est le surprenant spectacle qu’ont découvert les automobilistes en transit sur l’A16, hier, à la hauteur de l’aire des Falaises (entre Étaples et Neufchâtel). L’alerte a été donnée au lever du jour par des agents de la SANEF, vite rejoints par la gendarmerie et les pompiers. L’une des sept machines du parc éolien qui jouxte l’autoroute n’avait pas résisté au vent, dont les rafales ont atteint les 110 km/h à Widehem, pendant la nuit (lire ci-contre). Une pale s’est envolée. Elle a été retrouvée dans un champ… à 200 mètres du mat !; Les deux dernières pendaient dans le vide. Heureusement, aucun débris n’a touché l’autoroute, le vent soufflant dans le sens opposé. L’aire de repos a néanmoins été fermée par mesure de précaution.
Coupure de courant

Dans l’après-midi, des agents de la société Sorgenia France, qui exploite le parc, sont venus constater les dégâts et sécuriser la zone. « C’est leur priorité. Ensuite, ils feront un diagnostic pour savoir ce qu’il s’est passé », explique Anne Kühn, directrice des affaires publiques à Sorgenia.

Hier après-midi, les causes exactes de cet accident n’étaient pas encore connues. Cette tempête n’était pourtant pas d’une intensité exceptionnelle. « Mais il faut savoir qu’à hauteur des pales (qui montent jusqu’à 70 mètres, NDLR), le vent souffle beaucoup plus fort qu’au sol.

 » Problème : hier, l’exploitant ne disposait pas des données techniques de la nuit. La faute à une panne de courant qui a touché le parc éolien à partir de 2 heures du matin. Et qui pourrait également expliquer l’accident. « Au-delà d’une certaine vitesse de vent, les éoliennes s’arrêtent automatiquement face au vent pour avoir le moins de prise possible », rappelle Anne Kühn. Ce dispositif a-t-il fonctionné correctement suite à la panne électrique ? « Dans ce cas précis, on ignore quel enchaînement ne s’est pas fait. » Selon la responsable, « les pales avaient fait l’objet d’une révision préventive il y a quelques mois » et aucun problème n’avait été décelé. Ce parc éolien, ouvert en 2000, ayant une durée de vie estimée « entre 15 et 20 ans ».

Ce type d’accident reste exceptionnel en France. Mais pas dans la région. Le 1er janvier 2004, l’une des quatre éoliennes du Portel s’était effondrée. Toutes les machines avaient dû être remplacées.

Source:  PAR SYLVAIN DELAGE - vendredi 06.01.2012 - La Voix du Nord - lavoixdunord.fr

This article is the work of the source indicated. Any opinions expressed in it are not necessarily those of National Wind Watch.

Wind Watch relies entirely
on User Funding
Donate $5 PayPal Donate

Share:


News Watch Home

Get the Facts Follow Wind Watch on Twitter

Wind Watch on Facebook

Share

CONTACT DONATE PRIVACY ABOUT SEARCH
© National Wind Watch, Inc.
Use of copyrighted material adheres to Fair Use.
"Wind Watch" is a registered trademark.
Share

Wind Watch on Facebook

Follow Wind Watch on Twitter