[ exact phrase in "" • ~10 sec • results by date ]

[ Google-powered • results by relevance ]



LOCATION/TYPE

News Home
Archive
RSS

Subscribe to RSS feed

Add NWW headlines to your site (click here)

Sign up for daily updates

Keep Wind Watch online and independent!

Donate $10

Donate $5

Selected Documents

All Documents

Research Links

Alerts

Press Releases

FAQs

Publications & Products

Photos & Graphics

Videos

Allied Groups

Contre les éoliennes [Against wind turbines]  

Les écologistes qui défendent l’éolien se trompent de combat. L’électricité éolienne n’est ni “pure” ni gratuite. Il s’agit uniquement d’une vaste affaire d’argent, non d’écologie. Plus de 30 milliards d’euros sont en jeu, ce qui explique que plus de 500 promoteurs se pressent sur ce marché français juteux et sans risques. Deux mille éoliennes sont en place, 1500 nouvelles viennent d’être autorisées. Les objectifs du Grenelle de l’environnement supposeraient l’implantation de 15000 machines de 150 mètres de haut. Aucune de nos provinces ne sera épargnée par ces éoliennes géantes.

La Fédération environnement durable (Fed), qui regroupe des centaines d’associations, reçoit quotidiennement des dizaines de SOS. Favorables aux énergies renouvelables intelligentes et surtout aux économies d’énergie, nous collaborons avec les associations du patrimoine et de protection des paysages et plusieurs groupes écologistes régionaux, favorables à l’éolien au début, et qui maintenant nous soutiennent.

L’écologie et l’environnement durable ont été détournés pour le profit des industriels de l’éolien, qui spolient les consommateurs d’électricité, puisque cette énergie, deux à trois fois plus coûteuse, n’est viable que grâce aux subventions publiques. La Fed estime le surcoût de l’éolien à 3 milliards d’euros par an pour le consommateur français, soit une augmentation de plus de 20 % de sa facture d’électricité, pour une production éolienne qui ne représentera, au mieux, que 5 % de notre consommation électrique! Un surcoût d’autant plus absurde que l’éolien industriel va augmenter les gaz à effet de serre, puisque l’électricité produite de façon intermittente par les éoliennes doit être compensée par l’ouverture de centrales thermiques, fortes productrices de CO2. Alors que, majoritairement produite par le nucléaire, la production d’électricité française joue actuellement un rôle très marginal dans les émissions de CO2.

Quand on observe comment se déroule en pratique un projet éolien, on constate que la transparence et la recherche de l’intérêt général ne sont pas les soucis premiers. Les promoteurs font signer discrètement, plusieurs mois voire plusieurs années à l’avance, des baux de 20 ans aux propriétaires des terrains, qui toucheront une “rente”. Le conseil municipal se laisse convaincre de voter un projet qui apportera une taxe professionnelle mirifique à la commune. Dans le contexte rural, il n’est évidemment pas rare qu’existent des liens entre les propriétaires de terrains et le conseil municipal, créant une collusion d’intérêts pour le moins fâcheuse. Puis, le promoteur monte un dossier d’“étude d’impact”. Les mesures de bruit, les études faunistiques ou paysagères sont faites par des cabinets-conseils financés par les promoteurs. Qui croirait que les études produites dans ces conditions puissent être indépendantes ?

Les habitants sont aisément rassurés par une propagande qui mêle bons sentiments, moralisme politiquement correct et contrevérités: on leur explique que ce projet va sauver la planète, que 95 % des gens sont pour l’éolien, qu’il n’y a pas de nuisances, que l’Europe nous oblige, que cela va remplacer le nucléaire… Propagande d’autant plus efficace qu’elle est soutenue par l’Ademe et que les promoteurs mènent une campagne de désinformation avec des moyens financiers gigantesques. Les habitants sont tenus dans l’ignorance – sauf si une association, qui ne dispose d’aucun moyen financier et qui parfois subit des pressions inimaginables, informe la population, alerte la presse et mobilise les riverains.

[ People are easily reassured by propaganda that combines good feelings, moralism, and politically correct untruths: they are told that this project will save the planet, that 95% of people are for wind power, that there is no nuisance, that Europe requires it, that it will replace nuclear. Propaganda all the more effective because it is supported by ADEME [French Agency of the Environment and Energy Management] and the promoters are waging a disinformation campaign with huge financial resources. People are kept in ignorance – unless an association, which has no financial means and is sometimes subjected to unimaginable pressure, informs the public, alerts the press, and mobilizes local residents. ]

Pour dissiper cette opacité à tous les niveaux, le Comité d’orientation stratégique, qui, à l’initiative de la Fed, vient de se mettre en place sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, dont fait partie notamment Marcel Boiteux, président d’honneur d’EDF, demande une évaluation du choix de l’énergie éolienne en France et en Europe. Il en appelle à davantage de transparence sur la stratégie de développement de l’éolien en France. Il souhaite en particulier « que soient établies des données chiffrées objectives et incontestables (…) de toutes les conséquences environnementales et économiques » de l’éolien. Le Comité demande notamment que soit communiqué « le montant des surcoûts supportés par EDF » et « que soit étudié dans quelle mesure le rachat obligatoire par EDF de l’électricité éolienne n’occasionne pas des profits manifestement excessifs pour les sociétés exploitantes ».

Car, jusqu’à preuve du contraire, l’éolien, c’est une bulle financière construite sur du vent, qui rapporte des fortunes à des affairistes. Ne nous résignons pas au massacre paysager d’un des plus beaux pays du monde par 15000 éoliennes inutiles.

Jean-Louis Butré, président de la Fédération environnement durable, le 03-07-2008

valeursactuelles.com

This article is the work of the source indicated. Any opinions expressed in it are not necessarily those of National Wind Watch.

Wind Watch relies entirely
on User Funding
Donate $5 PayPal Donate

Share:


News Watch Home

Get the Facts Follow Wind Watch on Twitter

Wind Watch on Facebook

Share

CONTACT DONATE PRIVACY ABOUT SEARCH
© National Wind Watch, Inc.
Use of copyrighted material adheres to Fair Use.
"Wind Watch" is a registered trademark.
Share

Wind Watch on Facebook

Follow Wind Watch on Twitter