[ exact phrase in "" • ~10 sec • results by date ]

[ Google-powered • results by relevance ]

LOCATION/TYPE

News Home
Archive
RSS

Subscribe to RSS feed

Add NWW headlines to your site (click here)

Sign up for daily updates

Keep Wind Watch online and independent!

Donate $10

Donate $5

Selected Documents

All Documents

Research Links

Alerts

Press Releases

FAQs

Publications & Products

Photos & Graphics

Videos

Allied Groups

Projet éolien: une première étape est franchie [Wind project: first hurdle cleared]  

Il y a une semaine, les policiers avaient fait évacuer la salle du conseil au terme d’une assemblée plutôt houleuse sur le projet d’installation d’une quinzaine d’éoliennes à Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River, dans les Cantons-de-l’Est. Mercredi, la petite municipalité de près de 600 habitants avait prévu le coup et des policiers de la Sûreté du Québec étaient déjà présents sur les lieux de l’assemblée.

Les agents n’ont toutefois pas eu à intervenir. Même si les esprits de ceux qui sont en faveur du projet et ceux qui s’y opposent se sont chauffés, le tout s’est déroulé dans le calme.

Le conseil municipal a appuyé unanimement le projet piloté par l’ancien ministre péquiste David Cliche. Précisons toutefois que seulement quatre des six conseillers municipaux ont pu voter sur l’entente conclue avec le promoteur, car les deux autres sont en situation de conflit d’intérêts.

Une portion du développement du projet se ferait sur des terres qui leur appartiennent ou qui appartiennent à des membres de leur famille.

Une citoyenne a demandé une fois de plus la tenue d’un référendum sur le sujet, lors de la période de questions. Heidi Asnong, qui s’oppose au projet, estime qu’il s’agit d’un processus essentiel afin de mesurer l’appui de la population.

« Les gens nous disent qu’ils sont contre le projet et on n’a aucun moyen d’être représenté. C’est ça que je ne comprends pas », a-t-elle déclaré.

La directrice générale de la municipalité, Lyne Boivin, qui appuie le projet, ne voit pas l’utilité d’un référendum pour trancher la question. Elle indique qu’elle ne se sentirait pas liée aux résultats de cette initiative.

Rappelons que le projet du Groupe S.M. International est d’installer 31 éoliennes dans trois petites municipalités des Cantons-de-l’Est, soit Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River, Stanbridge Station et Canton de Bedford. Un projet évalué à 200 millions de dollars.

Avant l’installation des éoliennes, il reste plusieurs étapes à franchir pour le promoteur. Pour aller de l’avant, il doit avoir le feu vert de la MRC, d’Hydro-Québec, du Bureau d’audiences publiques en environnement et de la Commission de protection du territoire agricole.

16 août 2007
radio-canada.ca

This article is the work of the source indicated. Any opinions expressed in it are not necessarily those of National Wind Watch.

Wind Watch relies entirely
on User Funding
Donate $5 PayPal Donate

Share:


News Watch Home

Get the Facts Follow Wind Watch on Twitter

Wind Watch on Facebook

Share

CONTACT DONATE PRIVACY ABOUT SEARCH
© National Wind Watch, Inc.
Use of copyrighted material adheres to Fair Use.
"Wind Watch" is a registered trademark.
Share

Wind Watch on Facebook

Follow Wind Watch on Twitter